Comment choisir une pompe à chaleur ?

pompe a chaleur confort

Chauffer votre logement grâce à l’air, l’eau ou la terre autour de votre maison, voilà un principe simple qui promet de surcroit de substantielles économies sur vos factures d’électricité et chauffage en général.

L’abondance de modèles sur le marché atteste des succès des pompes à chaleur mais peut perdre également le consommateur final. C’est pour cela que les experts Nedpark, après analyse de vos besoins et de votre projet et l’établissement d’un diagnostic énergétique complet formule une proposition intégrale tenant compte de toutes les contraintes et installations.

Retenez tout de même qu’il existe globalement 3 grandes familles ou types de pompes à chaleur : les pompes à chaleur aérothermiques (PAC air/air et PAC air/eau), les pompes géothermiques (PAC sol/eau et sol/sol) et les pompes à chaleur hydrothermiques (PAC eau/eau).


Pourquoi une pompe à chaleur aérothermique ?

Ce sont les modèles les plus communs sur le marché. Ils présentent l’avantage important de pouvoir être installés à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison et fonctionnent par l’intermédiaire de radiateur à eau dans le cas des PAC air/eau et par ventilation (chaleur ou fraîcheur) dans le cas des pompes à chaleur air/air. L’avantage principal de ces modèles est en premier lieu le prix. En effet les PAC aérothermiques sont en général et en moyenne moins chères que les autres types de pompes à chaleur. Leur performance est tout à fait satisfaisante et nous les préconisons fréquemment pour nos clients situés principalement dans des zones jouissant d’un climat sans grandes amplitudes thermiques…

Les géothermiques et hydrothermiques

Les pompes à chaleur géothermiques tirent évidemment leur énergie calorifique de la chaleur présente dans le sol. Leur fonctionnement nécessite de disposer à minima de 150% à 200% de la surface à chauffer en terrain de captation. Il faut donc à l’évidence que nos clients disposent d’un terrain important pour que nous préconisions ces modèles de pompes géothermiques. La nature même des sols constituent un deuxième facteur important pouvant peser sur leur rendement. D’où la nécessité de passer par un diagnostic complet de vos « infrastructures » avant d’envisager quoique ce soit…

Les pompes à chaleurs hydrothermiques sont-elles plus contraignantes car elles nécessitent un approvisionnement en eau, une autorisation administrative et ne sont pas compatibles avec les systèmes de chauffage basse température et le chauffage au sol. Leur rendement est par ailleurs excellent.

Quelle performance pour votre pompe à chaleur ?

L’indicateur que vous devez regarder avec attention lorsque vous vous penchez sur votre future installation est le COP de votre pompe à chaleur. Le COP, pour coefficient de performance, correspond au rapport entre l’énergie thermique restituée par votre PAC et l’énergie électrique que consomme votre pompe à chaleur. En d’autres termes plus le COP est élevé, meilleur est son rendement et un COP de 5 signifie que l’appareil produit 5 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Pour autant, il ne s’agit là que d’un indicateur obtenu en tenant compte d’une température extérieur nominale. Il n’est donc pas représentatif des performances d’une pompe à chaleur par temps plus variable et encore moins sur une période de froid ou de chaleur ou même sur le long terme. Un indicateur affiné s’efforce de tenir compte de l’effort de chauffage/rafraichissement produit sur une saison de chauffe ou utilisation complète, le COPA. Il constitue un indicateur plus précis.

Enfin, et c’est pourtant un réflexe assez commun, il est totalement absurde de comparer les COP si les modèles étudiées sont de types différents car les critères de détermination varient fortement entre une PAC aérothermique, géothermique ou hydrothermique.

Le plus important est le dimensionnement de votre installation.

Au final, votre questionnement quant au choix de votre pompe à chaleur doit en premier lieu se focaliser sur votre besoin énergétique et sa variance. En effet, opter pour une PAC offrant une performance énergétique surdimensionnée engendrera un surcoût évident. Une installation sous dimensionnée ne permettra pas de produire le confort thermique dont vous avez besoin tout en suscitant une usure importante à l’installation.

C’est pour cela que le diagnostic énergétique et la mise en œuvre d’un projet sur mesure sont les facteurs clés de succès de votre projet de pompe à chaleur. Cela vous prémunira également contre les mauvais conseils dont vous aurez sans doute entendu parlé dans votre recherche de conseil.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *